Noyades : 1 français sur 5 ne sait pas nager

midi-pyrenees : secours en mer, flickr photo dvids/ DVIDSHUB

Savoir nager, aussi bien Ă  la mer que dans une piscine  - aussi appelĂ©e « milieu aquatique profond standardisĂ© » depuis la rĂ©forme des collĂšges - est devenu un vĂ©ritable impĂ©ratif sĂ©curitaire, aussi bien pour soi que pour ses proches.

Les jeunes, insuffisamment formés à la natation

500 personnes dĂ©cĂšdent chaque Ă©tĂ© d’une noyade accidentelle en France, et dans la plupart des cas la noyade est due Ă  une insuffisance Ă  savoir nager. D’aprĂšs la derniĂšre enquĂȘte noyades de 2012 de l’Institut de veille sanitaire, la moitiĂ© des noyades ont lieu en mer et selon le baromĂštre santé de l’INPES, l’Institut national de prĂ©vention et d’Ă©ducation pour la santĂ©, 1 enfant sur 2 ne saurait pas nager en arrivant en classe de 6Ăšme. Des donnĂ©es importantes quand on sait qu’en France la noyade est la premiĂšre cause de mortalitĂ© par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans

 L’école n’est pas dans les meilleurs conditions pour promouvoir les cyles de natation »

Selon Jean-Paul CallĂšde, sociologue CNRS Ă  l’universitĂ© Paris 4, les Ă©lĂšves ne recevraient pas suffisamment d’heures de natation et auraient plus de carence en natation lorsqu’ils seraient issus de milieux dĂ©favorisĂ©s ou de zones rurales. « L’Ă©cole n’est pas dans les meilleurs conditions pour promouvoir les cyles de natation »  et   » la plupart du temps, Ă  l’Ă©cole, c’est une heure par semaine…or la natation demande un apprentissage parfois long pour maĂźtriser les bons mouvements ». Il ajoute aussi : « Â pour les jeunes des milieux les plus modestes, leurs parents dĂ©veloppent rarement des dĂ©marches favorisant l’accĂšs Ă  la culture sportive » .

Des solutions pour prévenir les risques de noyades et assurer la sécurité de vos proches

L’essor des activitĂ©s de plein air, dont le dĂ©veloppement des activitĂ©s nautiques, a multipliĂ© les risques de noyades. Savoir nager est d’autant plus important que les noyades n’arrivent pas seulement dans les activitĂ©s de baignades mais aussi, dans 20% des cas, lors d’activitĂ©s nautiques telles que le canoĂ«, la pĂȘche, le kayak, la plongĂ©e, les jeux d’eau, ou la voile.

RESPECTER les rÚgles de prudence

 Eviter de lutter si vous ĂȘtes pris  dans les vagues

L’INPES Ă©dite un fascicule rĂ©capitulant les diffĂ©rentes rĂšgles Ă  suivre pour prĂ©venir les risques dans son « mode d’emploi de la baignade pour un Ă©tĂ© en toute sĂ©curitĂ© ». Vous y trouverez des conseils pratiques comme par exemple, le fait de respecter des zones de baignade surveillĂ©es, ne pas surestimer sa forme physique, éviter la consommation d’alcool, rester vigilant pour ses proches, rentrer progressivement dans l’eau ou encore Ă©viter de de lutter dans les vagues si vous ĂȘtes pris dans un courant.

 Rester vigilant

Less conseils dĂ© sĂ©curitĂ© en mer du ministĂšre de l’Ecologie, du dĂ©veloppement durable et de l’Ă©nergie offrent aussi des ressources et informations trĂšs utiles.

APPRENDRE Ă  nager avec l’opĂ©ration « savoir-nager »

Pour la 7Ăšme annĂ©e, l’opĂ©ration « savoir-nager » lancĂ©e par le ministĂšre des Sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative pour la pĂ©riode de juillet Ă  aoĂ»t 2015 va permettre aux enfants d’acquĂ©rir le minimum de bagage pour pouvoir assurer leur sĂ©curitĂ©. Des cours gratuits qui ont notamment pour but d’enseigner le savoir-nager sĂ©curitaire et d’Ă©carter le risque de noyade. Ces cours sont rĂ©servĂ©s en prioritĂ© aux 6-12 ans et aux enfants issus de milieux modestes ou de zones rurales. Pour en faire bĂ©nĂ©ficier les enfants, il suffit de se renseigner auprĂšs d’un club de natation proche de chez vous, auprĂšs du bureau des sports de votre collectivitĂ© ou auprĂšs de la fĂ©dĂ©ration française de natation.

Quant aux adultes, mĂȘme s’il est plus facile d’acquĂ©rir les bases de la natation dĂšs le plus jeune Ăąge, il n’est jamais trop tard pour s’initier Ă  cette discipline. Il suffit de se renseigner auprĂšs des clubs de natation les plus proches.

CONNAITRE  les gestes qui sauvent

Pour connaßtre les gestes utiles aux premiers secours, vous pouvez demander à suivre des formations auprÚs des sapeurs pompiers, de la Croix rouge,  de la Protection civile ou tout autre organisme dispensant ce genre de cours. Vous pourrez ainsi apprendre les gestes qui sauvent notamment le cas échéant la réanimation par le bouche à bouche.

Les premiers gestes Ă  FAIRE

  • â–șEssayer de SORTIR la personne de l’eau sans vous mettre en danger. Vous pouvez essayer de lui lancer un objet, une bouĂ©e ou tout autre chose pouvant l’aider Ă  revenir sur la terre ferme.
  • â–șUne fois sortie de l’eau, ALLONGER la victime, et si elle est encore consciente, essayez de la rĂ©chauffer au moyen d’une serviette de bain par exemple
  • â–șALERTER les autres personnes autour de vous pour trouver de l’aide
  • â–șAPPELER au plus vite les secours, le 15 pour le samu, le 18 pour les pompiers ou le 112 pour le numĂ©ro d’urgence europĂ©en.

Quelques formations pour se former au secourisme en Midi-Pyrénées



Et vous qu'en pensez-vous ? Reagir a l'article !

Loading Comments…
more
Allowed HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <blockquote> <code> <em> <strong>
Cet article vous a plu ?
Noyades : 1 français sur 5 ne sait pas nager 4.80/5 5 votes