Harcèlement scolaire : le combat de parents pour sauver leur fille

midi-pyrenees : Harcèlement scolaire - CC Flickr photos/lrmaruo

Elsa, 12 ans, est victime de harcèlement scolaire. Chaque jour, c’est la boule au ventre que la jeune fille se rend dans son collège, situé en région parisienne. Face à la détresse de leur fille, les parents, très inquiets, ont envisagé toutes sortes de solutions. Malheureusement, aucune solution valable n’a encore été trouvée.

Elsa est un peu différente des autres camarades, c’est en effet la seule élève ayant un profil caucasien. Mais selon elle, ce n’est pas sa différence qui est à l’origine de son harcèlement mais plutôt sa trop grande gentillesse et son manque de fermeté envers ses camarades. >>LIRE SON TÉMOIGNAGE

Pas de véritables solutions pour mettre fin au calvaire de leur fille

►Le recours à un médiateur

Malheureusement, tout les établissements scolaires, ne bénéficient pas, comme par exemple à La Colle-sur-Loup, dans les Alpes-Maritimes, d’ateliers de sensibilisation au harcèlement, qui incitent les jeunes à régler entre eux certaines situations d’isolement ou d’exclusion. Face au harcèlement scolaire d’Elsa, il a donc été décidé de recourir à un médiateur. Son intervention s’est révélée efficace. Cela a permis de mettre fin à certaines situations désagréables telles que les gifles quotidiennes reçues par Elsa de la part d’un de ses camarades. Elsa ne regrette pas d’avoir discuté avec le médiateur : « j’ai vu un médiateur qui était super sympa(..)il écoute ». Mais l’action du médiateur, bien que bénéfique, n’a pas suffit à mettre un terme à la situation d’exclusion de la jeune fille. Les moqueries ont continué.

â–ºL’intervention des parents

Les parents sont aussi intervenus directement, en s’expliquant avec d’autres parents d’élèves, qui n’étaient pas du tout au courant des moqueries pratiquées par leurs enfants. Ces interventions se sont révélées très positives mais, finalement, n’ont réglées que, ponctuellement, certains problèmes. Le site du ministère de l’Education nationale Non au Harcèlement préconise, pour sa part, de ne pas intervenir à titre personnel afin de ne pas risquer d’envenimer encore plus la situation.

Des parents dans une inquiétante impasse

â–ºLe changement d’établissement scolaire : le parcours du combattant

Les parents, psychologiquement épuisés, envisagent de changer leur fille de collège. La situation est devenue trop difficile à vivre, Elsa ne doit pas subir, encore une année de plus, un tel calvaire. Ils souhaitent l’inscrire dans un établissement offrant plus de mixité sociale afin que la jeune fille ne se retrouve pas isolée, seule dans sa communauté. Oui, mais voilà, changer d’établissement scolaire n’est pas si facile. Elsa, est déjà rattachée à l’établissement scolaire du lieu de son domicile. Il est possible de changer mais uniquement par dérogation. Mais là encore, même par dérogation, aucun collège des alentours ne semble offrir des conditions de mixité suffisantes, pas plus que des conditions d’apprentissage convenables. Les parents d’Elsa envisagent alors une inscription dans un établissement privé, mais l’affaire n’est pas simple. Ses résultats scolaires sont moyens, et l’inscription dans une école privée nécessite un certain niveau scolaire qu’elle n’a probablement pas atteint au cours de cette difficile année. C’est l’impasse ! L’année scolaire arrive à son terme et les parents n’ont toujours pas trouvé de véritable solution. Que vont-ils faire ? Impensable, pour eux, de faire revivre à leur fille une telle année.

â–ºLe pensionnat ou, s’il le faut… la vente de la maison !

Les parents réfléchissent à maintes alternatives mais aucune n’est, vraiment, satisfaisante : l’inscription de leur fille dans un pensionnat, une année d’étude à distance, une année à l’étranger… Alors ils envisagent de vendre leur maison, située à Colombes, et de s’installer à Paris afin d’obtenir le droit d’inscrire leur fille dans un établissement publique de la capitale. Le sacrifice financier serait lourd à supporter pour cette famille de cadres moyens, mais si cela peut redonner le sourire à leur fille, alors…

Pour l’heure, la famille demeure dans l’inquiétude générale …

 



Et vous qu'en pensez-vous ? Reagir a l'article !

Loading Comments…
more
Allowed HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <blockquote> <code> <em> <strong>
Cet article vous a plu ?
Harcèlement scolaire : le combat de parents pour sauver leur fille 4.69/5 16 votes