RĂ©forme de la formation professionnelle et CPF : mode d'emploi 2/3

midi-pyrenees : RĂ©forme de la formation professionnelle et CPF : mode d'emploi 2/3photos/23065375@N05/ copie 2

COTE EMPLOYEUR : UN DEVOIR DE FORMER RENFORCE

Avec la loi du 5 mars 2014 relative Ă  la formation professionnelle l’employeur doit accorder une attention toute particulière Ă  la formation de ses salariĂ©s. Des entretiens rĂ©guliers devront permettre de dĂ©finir les formations nĂ©cessaires pour faire Ă©voluer les compĂ©tences des salariĂ©s au sein de l’entreprise.


Veiller à la formation des salariés

Effectuer un entretien professionnel tous les 2 ans…

Un entretien professionnel devra être effectué tous les 2 ans avec les salariés afin de faire le point avec eux sur leur perspective d’évolution au sein de l’entreprise. Cet entretien ne devra en aucun cas remplacer l’entretien annuel d’évaluation. Un compte-rendu écrit de l’entretien doit être établi et une copie remise au salarié.
Un entretien doit aussi être proposé au moment de la reprise d’activité du salarié après un congé de maternité, un congé parental d’éducation, un congé de soutien familial, un congé d’adoption, un congé sabbatique, une mobilité volontaire sécurisée, une période d’activité à temps partiel, un arrêt longue maladie ou lors d’un mandat syndical.

…qui se transforme en véritable bilan tous les 6 ans

Tous les 6 ans l’entretien se transformera en véritable bilan. Un compte-rendu dont une copie devra être remise au salarié.

veiller à faire évoluer les compétences deS salariés

L’employeur devra veiller Ă  faire Ă©voluer les compĂ©tences de ses salariĂ©s tout au long de leur parcours au sein de son entreprise article L 6321-1 du Code du travail « L’employeur assure l’adaptation des salariĂ©s Ă  leur poste de travail. Il veille au maintien de leur capacitĂ© Ă  occuper un emploi, au regard notamment de l’Ă©volution des emplois, des technologies et des organisations. »

Une contribution unique et la possibilité de financer soit même le CPF sans passer par les OPCA

Une Contribution unique sera consacrée à la formation professionnelle incluant le CPF, le plan de formation, la professionnalisation, le CIF et le FPSPP

Le montant de la contribution au CPF dĂ©pend de la taille de l’entreprise :
< 10 salariés : gratuit
>= 10 salariés : la contribution au CPF est de 0,2% mais les entreprise qui décident de gérer en interne le CPF ne sont pas soumis à cette contribution. Dans ce cas, elles devront financer en direct les formations sans bénéficier des financements et de services des OPCA

Les heures DIF acquises sont maintenues

Les heures DIF acquises pour 2014 sont maintenues. L’employeur devra communiquer Ă  ses salariĂ©s et par Ă©crit le solde du DIF 2014 avant le 31er janvier 2015. Le mieux est de leur communiquer ce solde sur leur fiche de paye de dĂ©cembre mais il est possible de leur faire parvenir une attestation Ă©crite.

L’employeur n’a pas Ă  activer le compte de ses salariĂ©s, ce sont les salariĂ©s eux-mĂŞmes qui activeront et gĂ©reront leur compte sur le site http://www.moncompteformation.gouv.fr Ă  compter du 05 janvier 2014

>> lire aussi :  Réforme de la formation professionnelle / côté salariés ca change quoi ?

>> lire aussi : Réforme de la formation professionnelle / les points clés



Et vous qu'en pensez-vous ? Reagir a l'article !

Loading Comments…
more
Allowed HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <blockquote> <code> <em> <strong>
Cet article vous a plu ?
RĂ©forme de la formation professionnelle et CPF : mode d’emploi pour l’employeur 2/3 5.00/5 3 votes