Le phénomène Game of Thrones

midi-pyrenees : Le phénomène Game of Thrones --CC by flickr.com/photos/campfirenyc/

Les jeunes des années 60 avaient les Beatles, les jeunes des années 2010 ont Game of Thrones. Si vous ne connaissez pas cette série, c’est que vous avez sans doute hiberné pendant ces quatre dernières années, mais tout n’est pas perdu!

La Game of Thrones mania

quiz-games-of-trhrones

Si vous avez entendu dans la rue, un type disant un lundi « ce soir, on commande des pizzas, on achète des bières et tout le monde chez moi » ce n’était pas pour un match de foot du PSG en champions league ou un match de rugby de Toulouse en Hcup (je ne souhaite fâcher personne). C’était bien pour une soirée visionnage du dernier épisode (bien entendu téléchargé) de Game of Thrones entre amis, avec décryptage en soirée, analyse des plus belles scènes et prévision et pronostique sur les prochains épisodes. Le point d’orgue d’une saison est l’épisode neuf attendu avec impatience par tous les fans. Cet épisode émeut toujours les aficionados, par des morts spectaculaires ou des batailles héroïques!

Tu es un fan inconditionnel de Games Of Thrones ? Passe ce test gratuit et partage ton score avec tes amis

Une fois que vous avez commencé à regarder cette série, votre plus grande crainte désormais est le « spoiler ». En effet, il y a deux types de fans de Game of Thrones. Ceux qui ne regardent que la série et ceux qui ont lu les livres. A ce sujet, il y a un professeur qui, pour avoir le silence dans sa classe, disait qu’il écrirait sur le tableau le nom du prochain mort dans Game of Thrones et vu qu’il y en a quelques uns, il a de la marge. Je pense qu’il a désormais la classe la plus calme de l’histoire de l’école.

Game of Thrones est l’histoire d’un monde où les saisons durent des années et raconte les différentes guerres pour le contrôle d’un trône de fer tant convoité par plusieurs seigneurs. En parallèle, on suit l’épopée d’une jolie blonde en exil, « mère de dragons », qui cherche à reconquérir le trône de son père, surnommé le roi fou. Mais l’hiver approche! Cette phrase mythique de la série reste une notion assez flou, même après quatre saisons.

Des personnages qui nous ressemblent

Dragons, marcheurs blancs, loups domestiqués deux fois plus grands que nos loups les plus féroces, Game of Thrones est bien entendu une série fantastique. Alors, certains vont dire que c’est un remake du Seigneur des Anneaux, mais la série pousse plus loin les sujets de la politique, de la corruption et de la violence. L’honneur, l’argent et la tradition sont un mélange détonnant, qui amène au sommet de la réflexion l’art de la série, souvent considéré comme un art mineur.

Certes, une partie de la série est tournée sur des sujets de sexualité, mais s’arrêter à cela serait extrêmement réducteur, car les épisodes sont avant tout les reflets de notre société. Les références historiques y sont légions : les légions romaines, la rigueur des troupes spartiates dans les Immaculés, le mur nous fait penser au mur d’Hadrien, Cersei en Isabelle de France, Khal Drogo avec ses Dothrakis en Attila et les Huns, rivalisant d’ailleurs pour le prix Darwin. En effet, Attila est mort d’un saignement de nez, alors que Khal Drogo est mort en recevant une égratignure sur son épaule.

Au fur et à mesure de l’avancement de la série, on remet en question son jugement, on voit nos préjugés être mis à mal, on est influençable et l’on souhaite voir mourir des personnes. Donc, cette série permet également une remise en cause personnelle sur notre tolérance et nos préjugés qui sont des sujets d’actualités dans une société traversée par la peur.

Multipliant les prix, la série la plus téléchargée de l’histoire cherche au plus profond de nous les sentiments que l’on peut avoir vis à vis d’un personnage : la haine, la pitié, la souffrance, l’amour, la violence, l’indifférence… et certains personnages haïs deviennent des héros. Un nain, nommé Tyron, alors membre de la famille la plus détestée de Game of Thrones, est le personnage le plus sympathique de la série.

Alors, on attend, et l’on va attendre pendant quarante-deux longues semaines, la suite des péripéties d’Arya, de Jaime, de Tyron, de Daenerys, de Stannis où l’on va retrouver tous les thèmes caractéristiques d’une génération, dont Game of Thrones est le phénomène socio-culturel.

Dans les séries américaines, il y aura eu un avant Game of Thrones, et un après. Alors, si ce n’est pas déjà fait, il vous reste une chose à faire après avoir lu cet article, c’est de tenter l’expérience Game of Thrones!

quiz-games-of-trhrones



Et vous qu'en pensez-vous ? Reagir a l'article !

Loading Comments…
more
Allowed HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <blockquote> <code> <em> <strong>
Cet article vous a plu ?
Le phénomène Game of Thrones 4.67/5 12 votes